Stanislas Cotton

Auteur dramatique et romancier

14 août 2014
de admin
0 Commentaires

Prochainement

La Profondeur des Forêts

ATELIER 210 – BRUXELLES
> 10 MARS 2018

Pour ses collègues de l’Electro-World, Sirius Malgrétout est juste le nouveau manutentionnaire. Mais cette nouvelle identité qu’il porte depuis sa sortie de prison n’empêche pas son passé de resurgir sous les traits de Tommy Tantpis, son ancien comparse, personnalisation de ses démons.

Ce que Tommy et Sirius ont commis, à l’âge de onze ans, est monstrueux. Comment trouver sa place après une adolescence en prison ? Comment nouer des relations, vivre en société, quand la simple mention de votre vrai nom vous voudrait sans doute d’être lynché en public ?

Inspirée de l’affaire James Bulger « la profondeur des forêts », nous place volontairement un cran au-dessus de la question de la culpabilité. L’auteur laisse le soin au spectateur de s’interroger à ce sujet. Il nous livre en revanche les atermoiements moraux de son héros, qui devrait aussi avoir une seconde chance.

En contre-point de la douceur poétique du texte, plus proche de la fable que du drame réaliste, la mise en scène de Georges Lini, audacieuse, féroce, inventive, viendra aviver les questions cruelles et brûlantes posées par Stanislas Cotton : qu’est-ce qu’un monstre ; a-t-il droit aussi à une rédemption ?  

Ce texte de Stanislas Cotton est une commande faire par Georges Lini pour sa Compagnie Belle de nuit, dont nous fêtons les 20 ans en 2018.

Autour de la pièce, plusieurs événements prendront place, dont une reprise de « L’entrée du Christ à Bruxelles ».

L’Atelier 210 s’associe avec bonheur et fierté à cet anniversaire !

Texte : Stanislas Cotton
Mise en scène : Georges Lini 
Distribution: Déborah Rouach, Félix Vannoorenberghe, Arthur Marbaix 
Scénographie: Renata Gorka 
Vidéo/son: Sébastien Fernandez 

——————————————————————————————————-

Et toujours en librairie :

Numériser 1Numériser 1

10 mars 2014
de admin
0 Commentaires

La gêne du clown

éditions Lansman

mise en scène de Georges Lini
avec Isabelle Defossé, Laurie Degand et Philippe Jeusette

scénographie : Ronald Beurms
création des lumières : Alain Collet
création sonore : Sébastien Fernandez

Une coproduction de la Cie Belle de Nuit et de La Charge du Rhinocéros

du 19 mars au 5 avril

au Théâtre de la Place des Martyrs
22 Place des Martyrs – 1000 Bruxelles

Réservations : +32(0)2 223 32 08
spectacle à 19h les mardis, à 20h15 du mercredi au samedi et à 16h les dimanches
La gêne du clownA
Bobby Dick, fonctionnaire tatillon mais exemplaire, rentre chez lui après sa journée de travail. Dans le hall d’entrée de son immeuble, il rencontre Philomène Planchapain, sa concierge, qui, souffrant de solitude, balaie en tripotant ses fantasmes, et notamment, celui de passer quelques minutes brûlantes en compagnie dudit Bobby.
La pluie, le beau temps, la grippe et ses microbes s’installent dans leur conversation –ainsi qu’un certain nombre de quiproquos – et puis, également, ce bruit plaintif qui agace les oreilles du fonctionnaire, un bruit incessant qui vient tout droit de la loge de la concierge. Mais Philomène ne semble pas pressée d’y jeter un œil. 
Finalement, Bobby Dicks’enquiert d’Andromède, sa chère nièce, qui doit être rentrée de l’école et doit certainement l’attendre. Mais Philomène l’informe qu’elle ne l’a pas vue passer la porte…
C’est alors que – diable sortant de sa boîte – apparaît Andromède, ainsi que son cartable, son manteau, un livre scolaire, des objets qui se brisent, un revolver… Il semble bien que la nièce de Bobby Dick ait un certain nombre de choses urgentes à dire. 
La Gêne du clown est un texte surprenant qui commence comme une farce  (et on y rit beaucoup) et finira, peut-être, de manière dramatique…

5 février 2014
de admin
0 Commentaires

VA JUSQU’OU TU POURRAS

L’absente – Les invisibles – Le rêve d’Angleterre : trois parties pour une histoire. Sedef Ecer, Michel Bellier, Stanislas Cotton : trois auteurs pour un texte. Une turque, un français, un belge pour un projet qui passe les frontières.

Depuis les frontières turco-syriennes, Perce-Neige fuit. Non pas la guerre, mais sa condition de troisième épouse. Elle fuit la peur, et les hommes qui font régner des lois inhumaines. Elle saute dans l’inconnu, se volatilise, disparaît. Passe la mer, et rencontre des compagnes de fortune. Chacune empoigne sa destinée pour en devenir l’héroïne. Mais ont-elles seulement une destination ? Marseille, Bruxelles, Ostende : quelque chose les pousse toujours plus au nord. D’une mer à l’autre. Où vont-elles s’arrêter ? Quelle étoile suivent-elles ? Quel avenir espèrent-elles ?

Une odyssée théâtrale et multimédia, consacrée à l’immigration féminine.

Va jusqu'où tu pourras1

Mise en scène : Joëlle Cattino / Avec : Blanche Van Hyfte, Joëlle Cattino, Sylvie Amato (en alternance avec Sedef Ecer), Fabien-Aïssa Busetta, Richard Dubelski / Lumières et scénographie : Jean-Luc Martinez / Musique et création sonore : Richard Dubelski / Images vidéo : Fédérico Escartin & Michel Bellier / Montage-trucage : Joëlle Cattino, Maxime Tortosa, Benjamin Grégoire / Chargée de projet international : Barbara Thoma  / Photos : Michel Bellier

Partenaires du projet : les scènes conventionnées TdG théâtre de Grasse, théâtre Le Sémaphore Port de Bouc, La Minoterie/théâtre de La Joliette Marseille / CNES La Chartreuse / le Théâtre Le Gymnase Marseille dispositif Plateaux libres / les Aulnes/Résidence de création départementale / La Marelle-Villa des Auteurs Friche Belle de Mai Marseille / Institut Culturel Français Istanbul / Clopot Foundation Suceava Roumanie / Troya Genc Cevre Dernegi Çanakkale

Ce spectacle a reçu le soutien de la CITF/Commission Internationale du Théâtre Francophone, Spedidam, Ministère de la Culture/ Drac Paca, Région Paca, Département des BdR, Ville de Marseille.

Label MP13 Marseille Provence 2013, Capitale de la Culture

les 24 et 25 février à 20H30 aux Halles de Schaerbeek (Bruxelles)

Informations

9 octobre 2013
de admin
0 Commentaires

Dynamo théâtre présente

 

Dynamo théâtre1

 

présente

Va jusqu’où tu pourras
de Sedef Ecer, Michel Bellier, Stanislas Cotton (éditions Lansman)
Va jusqu'où tu pourras1

 

 

Perce-neige, quel joli nom ! C’est un nom d’espoir qu’on prononce du bout des lèvres. Pourtant, chez elle, on l’appelle autrement. On dit Kouma, troisième épouse… C’est qu’elle vit dans une contrée où les femmes sont clandestines, où elles ne laissent pas de traces, ne font pas parler d’elles.

Un jour elle s’enfuit. Elle fuit la peur et les hommes qui font régner des lois qui ne sont pas des lois d’hommes. Elle saute dans l’aventure et peu importe si c’est l’inconnu.

24 et 25 février 2014 aux Halles de Schaerbeek (Bruxelles)

du 7 au 11 mars 2014 à Marseille

mise en scène Joëlle Cattino
avec Sylvia Amato, Blanche Van Hyfte, Fabien-Aïssa Busetta, Richard Dubelski
lumières et scénographie : Jean-Luc Martinez
musique et création sonore : Richard Dubelski
montage, régie son et régie vidéo : Philippe Domengie
vidéo : Fédérico Escartin
montage-trucage : Maxime Tortosa
chargée de projet : Barbara Thoma
Dynamo Théâtre remercie Dounia Coesens, Yasmine Toubia, Inès Bouffartigue, Claudie Gourjon, Michèle Sébastia, Frédéric Richaud, Fédérico Escartin, Stanislas Cotton, Michel Bellier pour leur participation amicale au film pour la scène.
Partenaires : TDG théâtre de Grasse, le Sémaphore Port de Bouc, le Théâtre du Gymnase Marseille, la Marelle-Villa des Auteurs Friche la Belle de Mai, la Cité-Maison de Théâtre Marseille, le Théâtre de La Minoterie Marseille, l’Institut Culturel Français Istanbul et le Festival Tanpinar Istanbul, la Ville de Çanakkale (Turquie), Clopot Foundation Suceava (Roumanie), le Théâtre des Doms (Belgique), la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek-Sint Jans (Belgique), CWB Centre Wallonie Bruxelles-Paris.
Va jusqu’où tu pourras est soutenu par la DRAC Paca, le Conseil Général 13, le Conseil Régional Paca, la Ville de Marseille, le fonds d’aide à la mobilité de la Fondation Roberto Cimetta, la CITF (Commission Internationale du Théâtre Francophone) et la SPEDIDAM.
Ce spectacle a obtenu le label Marseille Capitale Culturelle 2013.

9 octobre 2013
de admin
0 Commentaires

Les parutions de l’été chez Lansman

 

 Le roi-1Le roi1

Et si nos pas nous portent1

Et si nos pas nous portent

 

et de novembre chez Théâtrales

La-princesse2

 

 

Palmarès 2013 des Journées de Lyon des auteurs de théâtre

Prix Jean Jacques Lerrant
DUBOST Patrick – Mélancolie douce

Prix Domaine français
AUDHUY Claire – Frères ennemis
COTTON Stanislas – La princesse, l’ailleurs et les sioux
DENIS Solenn – Sandre
GERARD Perrine – Holy Violets
WEILL Clémence – Pierre. Ciseaux. Papier

Prix Domaine étranger
HARTLEY Matt – Brûler des voitures – Traduction de Séverine Magois.

Prix de la traduction
MAGOIS Séverine pour sa traduction de Brûler des voitures de Matt Hartley.

Les Journées de Lyon auront lieu cette année du 18 au 23 novembre 2013.