Stanislas Cotton

Auteur dramatique et romancier

Biographie

  • Belge, né en 1963, Premier Prix d’Art dramatique au Conservatoire de Bruxelles, Stanislas Cotton a travaillé durant une douzaine d’années comme comédien au sein de la mouvance des jeunes compagnies.
  • Sa participation active au mouvement des Etats généraux du Jeune Théâtre a certainement nourri son écriture d’une dimension sociale et politique. Il a participé au sein de RépliQ – association d’auteurs qu’il présida en 1997 et 1998 – à plusieurs initiatives visant à promouvoir l’écriture contemporaine.
  • Depuis le début des années 90, il se consacre entièrement à l’écriture dramatique.
  • Il a obtenu, à Bruxelles, Le Prix du Théâtre 2001 du meilleur auteur pour « Bureau national des Allogènes » et, la même année, le Prix SACD de la création théâtrale, il a également reçu pour ce texte une Bourse d’Encouragement de la DMDTS (France) en 2006.
  • De nombreuses pièces de son répertoire ont été créées, notamment « Le Sourire de Sagamore » pour laquelle il a obtenu en 2003 le Prix André Praga de l’Académie de langue et de littérature de Belgique, « Les dents »« Appoline Lonlère à Rome », « La révolution et autres petits drames »,« Le rapport des enfants sur l’état du monde »« L’humanité plage », « Si j’avais su j’aurais fait des chiens », « Le ventre de la baleine », « Elles -alphabet », « Cabaret de Mars », « La Dictée »
  • Il a également participé à une résidence d’auteurs au Québec, en 2003, à l’invitation du Centre des auteurs dramatiques, ainsi qu’à une résidence à Beyrouth en novembre 2005 à l’invitation de l’association Ecritures vagabondes.
  • Il a présidé, le jury du Prix d’écriture théâtrale de la ville de Guérande durant la saison 2007/2008 et il a été finaliste du Prix Sony Labou Tansi des lycéens 2008 avec « Bureau national des Allogènes ».
  • Il a obtenu l’aide à la création du Centre National du Théâtre en 2008 pour « Si j’avais su j’aurais fait des chiens ».
  • Il a obtenu une bourse de création de la Promotion des lettres de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour l’écriture de son second roman   « La moitié du jour il fait nuit ».
  • Il a été l’auteur engagé par le Théâtre de l’Est Parisien pour la saison 2008/2009.
  • Il a été auteur associé au Théâtre du Peuple – Maurice Pottecher à Bussang dans les Vosges pour la saison 2012/2013 où ont été créé : « Et si nos pas nous portent »« Le roi bohème » et « Clod et son Auguste » (Lansman éditeur 2013)
  • Il a été finaliste du Prix du parlement de la Communauté française de Belgique 2010 avec sa pièce « La Dictée »

  • Lauréat des Journées de Lyon des auteurs de théâtre pour sa pièce « La Princesse, l’ailleurs et les Sioux » qui est également finaliste de l’édition 2015 du Prix Collidram
  • Son théâtre est publié aux éditions Lansman. Dernières parutions : « Orphéon et le raton laveur » (2004), « L’humanité plage » (2004), « Si j’avais su j’aurais fait des chiens » (2005), « Le Ministère des intérieurs » (2006), « Bureau national des Allogènes » réimpression (2007), «Le ventre de la baleine » (2008). « Petites pièces pour dire le monde : Coro nero / Le choeur noir – Le rapport des enfants sur l’état du monde – Le Ministère des intérieurs » (2009), « La Dictée »(2009), « Tango lumbago » in Nouveaux Désordres Européens, 5 courtes pièces pour La Comédie (2009), « Le petit boucher » (2010), « Le rêve d’Angleterre » in « Va jusqu’où tu pourras » (2013), « La gêne du clown » (2014), « Et dans le trou de mon coeur, le monde entier » (2015)
    Aux éditions théâtrales : « La Princesse, l’ailleurs et les Sioux » (2013)
  • Son premier roman « La compagnie de l’éphémère » paraît en avril 2006 chez Luce Wilquin éditeur,  « La moitié du jour il fait nuit » est sorti en mai 2011, « Rosalinde Miller » en mars 2014  et « Un fou dans la manche » en septembre 2015, chez le même éditeur.