Stanislas Cotton

Auteur dramatique, romancier et parolier

Mars 2020, sortie de mon nouveau roman !!!
éditions MURMURES DES SOIRS
************************************************
TÊTE HAUTE
réécriture de l’Antigone de Sophocle
Le 25 mars 2020 à Limoges
Direction lecture Didier Valadeau
Cie Les Singuliers associés
Dans le cadre des « Zébrures du Printemps » 2020
 
************************************************
AVIGNON OFF 2020 – AVIGNON OFF 2020 – AVIGNON 2020
———————–DU 3 AU 26 JUILLET——————————-
LE COMPLEXE DE ROBINSON (création 2019)
Mise en Scène Bruno Bonjean
assisté d’Ariane Bernard
avec Sarah Glond, Sébastien Amblard et Gautier Boxebeld
scénographie et création lumière : Sylvain Desplagnes
recherche chorégraphique : Mélisa Noël
costumes : Céline Deloche
dramaturgie sonore et musicale : Gabriel de Richaud
illustration et création vidéo : Camille Chabert
à 21h30
au Théâtre LE CHAPEAU D’EBENE
13 rue de la Velouterie

 

 

 

 

 

 

 


Je considère que l’écriture du théâtre est d’utilité publique, car elle sonde, elle questionne, elle explore les heurs et les malheurs de nos sociétés. Elle est le lieu du débat, de la confrontation, la scène où s’expose les enjeux qui gouvernent nos vies, où se révèle la complexité de nos natures d’êtres humains. Ce regard des hommes sur les hommes nous éclaire, il nous aide à penser et à grandir, il doit être, par la poésie, le privilège du plus grand nombre, car la poésie laisse à chacun de nous, la liberté de la comprendre et de l’interpréter, quelle que soit l’étendue de nos connaissances.   

L’écriture est pour moi un acte de jouïsive indiscipline. À quoi bon l’ordre si l’on ne peut lui faire goûter un peu d’anarchie, pourquoi édicter des règles si l’on ne peut leur botter les fesses, à quoi bon nous choisir des chefs si l’on ne peut les faire vaciller, au moins virtuellement, sur leur piédestal. 

En fait, je ne sais rien, je ne sais rien du tout, mais la joie, la joie je la cherche, elle est là, tout près, et nous le savons si peu.

S.C.

IMG_0963Ter